Vide

De la plante au produit

  1. L’observation

    c’est le nombre
    de matières premières
    à la disposition
    des chercheurs Clarins

    Le biomimétisme,
    observer la nature pour s’en inspirer

    En savoir plus >
    « Le biomimétisme c’est « bio », la vie, et « mimétisme » la copie. L’inspiration de la vie c’est regarder avec respect ce qui se passe dans la nature et voir les applications que l’on peut faire en cosmétologie ». Christian Courtin-Clarins

    Depuis toujours, les chercheurs Clarins axent une partie de leur travail sur cette observation de la nature pour créer des produits aux performances innovantes. De nombreux produits Clarins sont issus d’une démarche biomimétique.

    Double serum, un étonnant exemple de biomimétisme

    C’est en regardant la nature et le film hydrolipidique de la peau que les chercheurs Clarins ont mis au point Double Sérum, un soin unique, certainement le plus complet de l’industrie cosmétique car il réunit dans le même flacon toutes les matières premières connues pour lutter contre le vieillissement et améliorer la peau, des matières qui ne peuvent, à priori, pas cohabiter ensemble.
    Le film hydrolipidique est caractéristique d’une peau grasse qui a tendance à luire à cause du mélange des glandes sébacées et des glandes sudoripares. En imitant cette alliance de l’huile et de l’eau, les chercheurs ont créé un soin qui réunit des actifs hydro (solubles dans l’eau) et des actifs lipo (solubles dans l’huile). Or en cosmétique, il est impossible de mélanger ces deux actifs. Les chercheurs ont donc trouvé la solution en créant 2 compartiments séparés. Les actifs ne se réunissent qu’au dernier moment lorsqu’on les applique dans la main. C’est une expérience biomimétique.

  2. L'extraction

    brevets déposés par
    les Laboratoires Clarins
    depuis leur création

    Le meilleur des plantes au
    service de l’efficacité produit

    En savoir plus >
    Sans cesse en quête des végétaux les plus actifs, la Recherche Clarins s'appuie sur un réseau de botanistes qui étudient les savoirs traditionnels du monde entier. Leurs travaux, validés par des expériences scientifiques rigoureuses, ouvrent la voie à l'innovation et permettent à Clarins d'être régulièrement précurseur.
    Chaque plante est analysée, screennée pour ne livrer que le meilleur. La fraction la plus active, feuille, fleur, tige, racine est sélectionnée sur de sévères critères de performance et d'innocuité et utilisée dans la concentration la plus efficace.
    • Jean-Pierre Nicolas

      Botaniste Clarins
      Cet expert ethno-botaniste participe avec les équipes Clarins à la recherche de nouveaux actifs dans le respect de la biodiversité.

    Les meilleurs experts

    Dans sa quête d’actifs issus de l’univers végétal, Clarins s’entoure des meilleurs experts : chimistes, biologistes, pharmacologues, dermatologues… Ils confrontent leurs connaissances et unissent leurs efforts avec un objectif commun, la qualité et l’efficacité du produit fini.

    L’union fait la force

    Produits pionniers de la beauté au naturel, les AromaPhytoSoins sont le plus bel exemple de cet art du dosage et de l’assemblage : ils réunissent dans une même formule huiles essentielles aromatiques et extraits de plantes traitants, sélectionnés pour leur complémentarité et leur parfaite synergie d’action.

  3. La formulation

    c’est le temps minimum
    pour mettre au point
    une nouvelle formule

    La formulation : mélange d’intuition,
    de créativité, de savoir-faire technologique

    En savoir plus >
    Quand les plantes ont donné le meilleur d’elles-mêmes, les chercheurs Clarins réussissent une nouvelle prouesse, la formulation qui confère au produit toutes ses qualités et à la peau un maximum de confort.
    Pour les formulateurs Clarins chaque critère est essentiel, stabilité, facilité d’application, sensorialité, parfum…

    Rigueur et persévérance

    Plusieurs mois de travail, jalonnés de contrôles incessants sont indispensables pour mettre en place la formule la plus efficace.
    Et comme l’exigence de qualité est permanente, de nombreuses analyses physiques, chimiques et bactériologiques sont réalisées selon un strict cahier des charges. La mise au point d’une nouvelle formule nécessite souvent plus de 18 mois, plus de 100 essais et une moyenne de 250 contrôles.

    Des experts spécialisés

    La conception d’un produit Clarins repose sur le talent et l’expérience de plusieurs équipes de formulateurs, chacune spécialisée dans un domaine différent : démaquillants, crèmes de soin, produits solaires, produits de maquillage…

    Suivre la tracabilité

    Pour toute matière première, le choix du fournisseur est essentiel. Celui-ci est évalué et audité pour vérifier son respect de l’environnement, de ses collaborateurs et de la charte Clarins. Chaque fournisseur doit préciser le lieu, la date de cueillette ou de récolte, l’impact sur le milieu naturel, le transport, le stockage…). Cette politique s’applique aussi bien aux matières premières qu’à l’emballage du produit fini.

  4. Les tests

    sont nécessaires
    à la réalisation
    d’un nouveau produit

    Efficacité et innocuité du produit :
    une priorité absolue

    En savoir plus >
    Dans l’unité de biométrologie Clarins, les mesures d’efficacité sont particulièrement strictes et les tests de tolérance toujours réalisés sous contrôle dermatologique.
    Selon une méthodologie rigoureuse et grâce à des techniques ultra performantes, chaque produit est testé avant, pendant et après son utilisation. Pour chaque nouveau produit, au moins 100 personnes rigoureusement sélectionnées donnent leur avis. Si les résultats révèlent une efficacité optimale associée à une tolérance parfaite, le produit pourra alors suivre son parcours.
    • Efficacité prouvée

      CAPITAL LUMIÈRE

      Pour la première fois, la recherche Clarins a mesuré l’évolution de la diffusion de la lumière par la peau sur une population de 150 femmes âgées de 21 à 77 ans. Cette étude met en évidence une réduction cutanée de la luminosité à partir de 40 ans. À 50 ans, la peau a déjà perdu près de 34% de son «capital lumière».
      C’est à partir de ce constat que Clarins a créé Capitale Lumière. Une gamme de soins qui favorise la relance de toutes les fonctionnalités du derme et redonne ainsi à la peau sa luminosité profonde originelle.

    Les méthodes de tests

    Chaque paramètre cutané implique un protocole d'étude et des techniques parfaitement fiables, reproductibles et précises.

    Polysensorialité, une priorité

    Une sensorialité testée
    Aspect, douceur, couleur, parfum, facilité d’étalement, rapidité d’absorption... Des groupes d’utilisatrices spécifiquement entraînées aux échelles de mesures testent et retestent avec rigueur la texture jusqu’à ce qu’elle procure un plaisir optimal.

    La Cosmétovigilance, suivi de l’inocuité produit

    Il s’agit d’une procédure permettant de suivre les effets indésirables des produits après leur mise en circulation sur le marché. En étroite collaboration avec le service Relations Clients de Clarins, cette procédure permet de recenser et d’analyser les réclamations (identification du produit, description des symptômes et des conditions d’apparition…).

  5. La production

    de produits sont
    fabriqués par an dans
    les Laboratoires Clarins

    Une production ultra rigoureuse,
    garante d’une qualité parfaite

    En savoir plus >
    Le produit prend sa forme définitive dans l’unité de production avant d’être stocké puis expédié. Après la pesée, la mise en cuve est l'étape ultime d’une extrême rigueur, dans le pur respect de la « recette » élaborée par le laboratoire. Ordre d'introduction de chaque composant, température, durée et vitesse d’agitation, temps de repos… tout est vérifié, réglé et robotisé pour un parcours sans faute.
    Enfin, le conditionnement est une étape importante durant laquelle une attention particulière est donnée au poids, au volume, à la recyclabilité de tous les composants, au mode de transport choisi. Clarins s’engage à diminuer ses émissions de gaz à effet de serre.

    Capacité de production

    Avec des cuves de 2 à 5 tonnes qui tournent parfois jusqu’à 16 heures par jour et des cuves de 5 à 10 tonnes réservées à la production des lotions, l’unité de production est capable de fabriquer plus de 700 tonnes de produits par mois. Après cette étape, le produit est déversé dans des fûts de 500 kilos destinés à l'unité de conditionnement.

    A la recherche de l’inocuité parfaite

    Depuis 2008, les laboratoires Clarins disposent de salles blanches : le remplissage des produits s’effectue désormais dans une zone à atmosphère contrôlée, selon des règles d’hygiène très strictes. Ce procédé minimise les risques bactériologiques et permet de réduire la concentration de conservateurs dans les produits.